Mère et Fille 2.0 - T'es qui : Y ou X ?

La fille 2.0 :

A 15 ans, pour les adultes, j'étais une ado addict des nouvelles technos, qu'il fallait priver d’Internet, incapable de réussir dans la vie, quoi ! Et me voilà à 19 ans, en stage dans une entreprise, gourou du Web et modèle à suivre pour toute l'entreprise ? Parce que j’ai moins de 30 ans et que je suis une Génération Y (nouveau terme que ne connaissais pas !) ?

Or, pour moi, le monde du Web en entreprise, est un choc. Je n'ai plus aucun repère, moi qui utilise habituellement les réseaux sociaux sans me prendre la tête, dans un contexte ludique et personnel.

J’essaye de participer à la dynamique du réseau social dans l’entreprise, mais c’est très difficile. Je connais les outils mais comment les utiliser ? Le risque : liker et commenter avec la même insouciance que sur Facebook au risque d’en faire trop ou ne rien faire du tout par peur du ridicule.

Il m’a fallu échanger avec mes collègues Génération X (que c’est bizarre comme appellation !) pour comprendre les usages. En fait, cette fameuse Génération X a potentiellement plus de facilité que moi. Elle doit apprendre les outils, mais une fois les réflexes acquis, elle saura comment les utiliser à son avantage pour valoriser son travail.

Je suis donc d'accord avec l'article de Bertrand Duperrin : « La génération Y n'existe pas ». Arrêtons avec les X, Y ... et bientôt les Z et apprenons-nous mutuellement à progresser.

Mère et Fille 2.0 - T'es qui : Y ou X ?

La mère 2.0 :

A l'école, j'ai appris que X et Y sont les chromosomes qui différencient génétiquement les garçons et les filles. Maintenant, cela devient un critère différenciant ... les générations.

Pourquoi cette lettre Y pour décrire la jeune génération (- de 30 ans) : à cause des fils de baladeur MP3 que les jeunes ne quittent jamais et qui forment un Y. Du coup, évidemment, les anciens deviennent les X.

Figurant depuis 2013 dans le Petit Robert, cette génération Y est devenue un sujet sociologique, objet de toutes les attentions dans l'entreprise, car elle est apporte un nouveau modèle qui générerait le changement et l'innovation grâce à son habitude des nouvelles technologies et à son mode de travail collaboratif et connecté.

J'ai envie de dire : Halte là ! C'est bien d'essayer de comprendre les mécanismes du changement, mais cette segmentation n'en finit plus. On voit de nouvelles catégories apparaître comme les jeunes Boomers (45-54 ans), les Boomers (55-64 ans) et les Aînés (65 ans et +) ...

Alors, qui suis-je ?

  • Je n'ai pas 20 ans et pas 30 non plus !
  • J'écoute la musique avec les fils du baladeur qui forment un Y,
  • J'aime prendre des photos et les partager,
  • Je ne peux plus me passer de mon portable et je connais plein d’Apps sympas,

D'accord, j’ai un peu de mal à regarder trois écrans en même temps (TV, smartphone, ordinateur) mais je peux échanger sur les réseaux sociaux et co-créer les nouveaux services de demain avec les générations X, Y, Z ... YES, I CAN !

Je préfère finalement l'expression anglaise "Silver surfer", qui donne une image beaucoup plus positive et poétique : "Je surfe sur Internet avec ma chevelure argentée" ! Pour conclure, restons ouverts grâce à l'humour. Voici une vidéo qui revoit tous les préjugés ... à casser !

Et, vous, vous êtes qui ? #DigitalTrueLife #TousNumériques

Cyprien : Les vieux et la technologie

Tag(s) : #Notre vie digitale